Surprise à Paris 16 : Taittinger n’est plus maire – l’union de facade se fissure

Cet après-midi s’est tenu le premier conseil d’arrondissement qui réunit les 39 conseillers du 16ème élus lors des élections municipales du 9 mars. La séance était consacrée à l’élection du maire et de ses adjoints.

En début de séance, Pierre-Christian Taittinger, président de séance en tant que doyen d’âge,  prend la parole pour rappeler le sens du mot servir, remercier ses soutiens loyaux et souhaiter des voeux de réussite au nouveau conseil. Il évoque une campagne « courtoise » à l’exception des remarques qu’ont pu faire d’autres élus de droite sur sa santé et son âge.

Après 49 années au service de Paris, il rappelle qu’il souhaitait passer le flambeau en douceur dans deux ans, comme cela était convenu avec MM Goasgen et Debré, masquant sa déception manifeste d’être ainsi écarté. Il explique d’ailleurs ne pas pouvoir continuer à assister à la séance dans ces conditions avant de se retirer avec dignité sous les applaudissements unanimes des élus. Une preuve de plus de l’élégance de cet homme.

M Peyrelevade prend alors la présidence de la séance. MM. Goasgen et Mano (pour que les voix de gauche apparaissent clairement) se portent candidats à l’élection du maire. M. Goasgen recueille 27 voix pour 35 conseillers de droite.  7 élus de droite ont voté blanc, dont quatre de la liste conduite par Goasgen. Un autre a également  donné sa voix à Taittinger. L’union  déjà fissurée (listes Alphand et Fain)se disloque un peu plus avec les 4 défections du jour et le départ de PC Taittinger.

Une fois élu, Goasgen prend la parole et tient un discours dans lequel il  fait surtout part de sa surprise de la découverte de l’importance de la démocratie locale, les électeurs évoquant les sujets de proximité et non les questions nationales (et oui…).  Le seizième n’est évoqué que pour sa spécificité et son  »prestige » comme si le prestige était une décoration à accrocher. Quelques mots d’ouverture pour associer la population du seizième au débat et éviter de faire preuve d’ostracisme (« mon ami Mano ») n’empêche pas le naturel de réapparaître : il faut défendre le seizième contre les menaces imaginaires… La peur du déclassement… L’absence de référence au moindre projet augure mal de la capacité à négocier avec la ville de Paris l’avenir du 16ème. 

Vient ensuite la désignation des adjoints. Curieusement, une suspension de séance est demandée par Goasgen et Debré. 15 minutes plus tard, une liste modifiée est présentée. JY Mano fait remarquer qu’il est inhabituel de présenter une liste sans les attributions de chaque adjoint. B Debré indique que les attributions sont connues mais ne les communiquent pas…Quelques élus de droite font part discrètement de leur déception de ne pas être sur la liste et de la méthode pour la constituer, Caroline Kowarsky dénonce ouvertement les promesses non tenues de la reconduire. M Goasgen se défend en indiquant qu’il n’a pu l’imposer (dans les négociations avec B Debré). B Debré fait la grimace…

Ambiance…

Une page est tournée sur la forme dont seront conduits les débats dans le 16ème…

 Thomas LAURET

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante