Insuffisance de l’Education nationale – Les collégiens à la rue à partir du 11 juin

L’organisation des épreuves du Bac ne permet pas d’accueillir les collégiens dans de nombreuses cités scolaires (collège+ lycée rassemblés) à partir du 11 juin. C’est le cas au collège Lafontaine, porte Molitor, qui accueille les épreuves du BAC à partir du 15 juin. En tant que nouveau membre du conseil d’administration au titre d’élu du 16ème arrondissement, j’ai demandé et le conseil a adopté un voeu adressé au rectorat.

Nous souhaitons qu’une organisation entre les collèges et lycées accueillant ou non les épreuves du BAC soit mise en place pour que les collégiens puissent suivre les cours qui leur sont dus jusqu’à la fin du mois de juin.

 Il n’est pas acceptable que les enfants soient livrés à eux mêmes à partir du 11 juin sous prétexte que l’on doit organiser des examens pour les bacheliers. Il n’est pas acceptable  qu’aucune solution ne soit proposée aux familles qui ne peuvent financer un autre mode d’encadrement de leurs enfants durant cette période. Il n’est pas acceptable que les obligations de cours définies nationalement soient baffouées et que plusieurs semaines d’enseignement soient annulées avec légèreté.

 Thomas LAURET

 

NB. J’ai défendu par ailleurs le principe selon lequel le budget à venir devait prendre en compte une augmentation des crédits dédiés à des voyages culturels conformément au choix qu’avait fait le conseil l’année dernière (1 seul voyage ayant été organisé en 2007).
Je vais également demander au département de Paris des éléments de comparaison sur le niveau de dotation des différents collèges parisiens.

Enfin, un débat a eu lieu sur le principe des tarifs de cantine,  forfait ou ticket  à l’unité. Un consensus a pu apparaître et la demande du forfait portée initialement par les représentants des parents d’élève a été adoptée sachant que le forfait permet une certaine modularité (1, 2, 3, 4 ou 5 jours par semaine) et une meilleure prévision du nombre de repas à servir donc une simplification de la gestion. Il réduit en outre le risque de voir les élèves se nourrir de façon déséquilbrée avec sandwiches et confiseries.

 

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante