CICA du 25 juin 2012 : plus de services publics mais moins de dépenses publiques : les contradictions de Claude Goasguen

CICA du 25 juin 2012 : plus de services publics mais moins de dépenses publiques : les contradictions de Claude Goasguen dans Cadre de vie - culture service-public-150x150Le Comité d’initiative et de consultation d’arrondissement qui réunit les conseillers d’arrondissement et les représentants des associations locales était consacré hier soir à l’adéquation entre l’offre de services publics et les besoins des habitants du 16ème.

Premier constat : le nombre de places en crèche  a augmenté mais reste insuffisant : il existe 671 places municipales et 141 places associatives.

Première contradiction : la création de places de crèches est une nécessité soutenue unanimement mais ce sont aussi des emplois publics financés partiellement par nos impôts locaux, emplois et impots par ailleurs fustigés par Claude Goasguen qui a fait une sortie contre le plafonnement prévu des niches fiscales.

La demande de places de crèche est très supérieure à l’offre d’autant que la population féminine a désormais un taux d’activité très proche de celui des hommes. Or cette activité n’est rentable que si les prix pratiqués sont hors de portée de la plupart des familles de sorte que le secteur privé ne se développe que très peu.

3 nouvelles crèches sont attendues grâce aux efforts de la Ville de Paris  et des élus socialistes du 16ème au premier rang desquels Jean-Yves Mano, l’adjoint au maire de Paris chargé du logement :

- une crèche dans le programme immobilier mixte  réalisé à la place de l’ancien garage Renault rue de la POMPE,

- une crèche dans le programme de logement sur la gare d’Auteuil mais celui ci est freiné par l’opposition de quelques associations « anti logements » soutenus par le MAIRE

- une crèche dans l’ancien immeuble de GDF place Pozzos qui fait aussi l’objet d’un programme de création de logements


Deuxième constat : il manquerait des enseignants et des classes dans les écoles publiques du 16ème

Deuxième contradiction : Claude Goasguen a défendu la politique de réduction du nombre d’enseignant du gouvernement Sarkosy-Fillon au niveau national et se plaint désormais de classes surchargés et en nombre insuffisant dans le 16ème

C’est un des arguments utilisés par Claude Goasguen  contre le projet de création de logements à Auteuil.

Or, j’ai réalisé une petite enquête dans le sud de l’arrondissement il  a quelques mois et les directrices d’école ne m’ont pas tenu ce discours. Au contraire, elle cherchait a empêcher les demandes de dérogations pour conserver dans leurs écoles le nombre d’élèves permettant le maintien du nombre de classes.  L’école Musset-Boileau dispose depuis 8 ans d’un nouveau bâtiment susceptible d’accueillir de nouvelles classes si besoin.

Par ailleurs, nous soutenons la reconstruction de l’école sise entre le Bld Exelmans et la rue Erlangher , réalisés dans des préfabriqués d’après-guerre .

 

3ème constat : l’arrondissement est bien pourvu en équipements sportifs et les projets  de modernisation sont nombreux

3ème contradiction : C Goasguen a passé sont temps a villipender la ville de Paris accusée de sacrifier les équipements sportifs du 16ème. La réalité est une modernisation sans précédent des équipements sportifs du sud de l’arrondissement 

L’extension de Roland Garros sur le Fond des Princes et la modernisation du stade Jean Bouin (qui sera une réussite architecturale valorisant le quartier) s’accompagne de création de nouveaux gymnases et équipements sur le stade Géo André et sur le stade Suchet. Le Gymnase de Jean Bouin sera également modernisé. Sur l’hippodrome d’Auteuil, des équipements nouveaux sont encours de livraison. La piscine Montherlant a été rénovée. Sur le stade Hebert, un terrain de Handball, 2 terrains de Basket et une piste d’athéltisme seront reconstitués.

Au total, le nombre d’équipements sportifs à disposition des scolaires et des associations sera augmenté (voir l’article ci-dessous)

Seule réserve pour ma part : l’installation du Centre national d’entrainements de la FFT qui limite l’accès du stade Herbert aux scolaires. Je souhaite également que soient trouvé des accords avec la FFT pour permettre l’utilisation des équipements par des associations et des scolaires

 

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

2 Réponses à “CICA du 25 juin 2012 : plus de services publics mais moins de dépenses publiques : les contradictions de Claude Goasguen”

  1. Robert
    1 juillet 2012 à 15:40 #

    Et que dire des contradictions du PS? Vous souhaitez en parler? Non aucun intérêt puisque je vais être censuré…

  2. Le Parisien Liberal
    30 juin 2012 à 07:34 #

    Ce paradoxe ne l’est qu’à moitié ! On peut faire mieux avec moins

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante