Rythmes scolaires à Paris en sept. 2013 – les clés de la réforme votée au conseil de Paris le 25 mars

Après une très large concertation, pour de meilleurs rythmes d’apprentissage pour nos enfants, le conseil de Paris sur proposition de B Delanoë vote le 25 mars l’application de la réforme dès la rentrée de septembre 2013   :

1. Les nouveaux rythmes : les  137 000 enfants parisiens des 662  écoles maternelles et primaires travailleront le mercredi matin. Les cours s’arrêteront à 15h le mardi et vendredi. Il y avait unanimité sur un point : la semaine de 4 jours n’est pas bonne pour les enfants.  La répartition des rythmes  sur 4,5 jours est mieux adaptée à leurs capacités d’apprentissage.

2. Les activités du mardi et du vendredi après-midi : Des activités périscolaires seront proposées par la ville de 15h à 16h30 le mardi et le vendredi. La participation a ces activités ne sera pas obligatoire mais au choix des parents chaque trimestre.

L’offre d’activités périscolaires portera principalement sur les thèmes suivants : l’éveil artistique, l’initiation au numérique, le sport, la découverte scientifique, la réflexion citoyenne. Un catalogue de 500 à 600 activités sera créé grâce au recrutement de 80 animateurs et d’associations qui seront sélectionnées par la ville. Les activités périscolaires auront lieu à l’école ou en équipements collectifs (musées, centres d’animation, équipements sportifs)

3. La stabilisation des emplois d’animateurs : de nombreux animateurs sont aujourd’hui sur des contrats précaires. 750 postes stables seront créés avec un recrutement par concours et une professionnalisation accrue des animateurs qui ont aussi droit à un sécurisation accrue de leurs fonctions.

4. Le coût de la réforme et son financement : 40 à 50 M€ selon la participation à la cantine le mercredi et aux activités périscolaires. La moitié environ est à la charge de la ville. Outre la participation de la caisse d’allocation familiale (16m€) et de l’Etat (6,5M€), la réforme sera financée par des économies sur les frais de fonctionnement de la ville : suppression de 100 voitures, mutualisation des achats et centralisation des fonctions comptables. 17m€ ont déjà été économisés sur les frais de fonctionnement de la ville depuis 3 ans.

Cette réforme suppose une adaptation importante des enseignants, des  animateurs, des parents d’élèves et des associations périscolaires. Cette réforme sera mise en œuvre par les directeurs d’école en concertation avec les conseils d’école et les services de la ville de Paris. Il convient d’encourager et saluer tous  ceux qui contribueront à sa réussite.

Thomas Lauret

Tout savoir sur la réforme des rythmes éducatifs : http://www.paris.fr/rythmeseducatifs

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante