Accueil Conseil de Paris COMMUNIQUÉ DE PRESSE de Bertrand Delanoë : Mesures de la Ville de Paris en faveur du pouvoir d’achat des Parisiens

COMMUNIQUÉ DE PRESSE de Bertrand Delanoë : Mesures de la Ville de Paris en faveur du pouvoir d’achat des Parisiens

  Paris, le 10 octobre 2013

J’ai décidé, après consultation des groupes de la majorité municipale, de mettre en place un bouclier social renforcé pour garantir aux ménages parisiens le bénéfice de leurs droits et  le maintien de leur pouvoir d’achat dans un contexte de crise et de hausse nationale des impôts.

 

 

Le retour de la croissance est un signal encourageant mais ses conséquences ne seront pas immédiates pour les Parisiens. Alors que certaines mesures  fiscales du Gouvernement  ont des conséquences sur les dispositifs de prestations sociales et le niveau de vie des Parisiens, je veux en corriger, pour ce qui relève de ma compétence, les effets négatifs.

 

C’est pourquoi,  dans un souci d’intérêt général et considérant que la Ville de Paris a un rôle  protecteur au service de la cohésion sociale, je proposerai la mise en œuvre des mesures suivantes :

1-   Les Parisiens ne seront pas exclus des prestations municipales dont ils sont aujourd’hui bénéficiaires et dont  l’effet du gel des barèmes de l’impôt sur le revenu  pourraient les exclure (par exemple la carte Emeraude ; l’aide Paris énergie famille ou encore l’allocation pour le maintien à domicile d’un parent âgé).

 

2-   Il n’y aura pas de hausse des tarifs municipaux en 2014 (cantine, conservatoires, centre de loisirs, etc.) : à cet effet la Ville n’appliquera pas la revalorisation des tarifs au niveau de l’inflation comme initialement prévu. 

 

 

3-   Parce que le coût du logement est une préoccupation et un poste de dépense important des Parisiens, je demande à tous les bailleurs sociaux de faire un effort substantiel pour  rechercher une stabilisation des loyers en 2014 pour l’ensemble des locataires.

 

 

4-  Parce que le barème de l’aide personnalisée au logement pourrait être gelé au niveau national, ce que je regrette, la Ville revalorisera significativement (+ 5 %) ses propres dispositifs d’aide au logement : les aides Paris logement, Paris logement famille et Paris  logement  famille mono parentale.

 

 
L’ensemble de ces mesures permettra d’amortir l’impact pour les Parisiens des nouvelles dispositions fiscales prises par le Gouvernement. Mais je demande en outre à celui-ci de prendre les mesures législatives nécessaires pour revaloriser les seuils permettant l’accès à des dégrèvements ou exonérations d’impôts locaux pour les ménages modestes.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Thomas LAURET
Charger d'autres écrits dans Conseil de Paris

Un commentaire

  1. Joyce

    1 juillet 2014 à 14:00

    Articles like these put the consumer in the driver seat-very imaptront.

Consulter aussi

6 raisons de voter PS Europeen dimanche…ne partez pas en week-end

 Ne laissez pas l’Europe décider pour vous! Ne laissez pas la main invisible du marc…