Communiqué de Thomas LAURET – DESINTOX – village d’insertion ROM et 16e – Municipales 2014 – Paris 16e

Communiqué de Thomas LAURET - DESINTOX - village d'insertion ROM et 16e - Municipales 2014 - Paris 16e dans Municipales 2014 - Anne Hidalgo reunion-securite-mairie-du-16e-16-oct-2013-300x225

Avec l’ouverture de la campagne électorale, la machine à  intoxication  a été remise en service par la droite avec plus de vigueur et de cynisme que jamais dans notre 16e arrondissement. Aucune falsification, aucun mensonge ne sont trop gros. Après la petite manipulation qui a tenté de faire passer, un spectacle familial, le cirque Romanes (lié en fait familièrement au cirque Bouglione et présent depuis plusieurs générations dans le 17e ) pour une entreprise dangereuse de Roms, voilà qu’on nous raconte que la municipalité socialiste projette de créer un village d’insertion pour les Roms en plein XVIe arrondissement! C’est naturellement un mensonge, mais ses auteurs espèrent bien, en échauffant les esprits, leur faire perdre tout sens critique et les faire signer une pétition intitulée outrageusement « NON! au village d’insertion ROM dans le 16e »

Le maire du 16e récidive dans la manipulation ce jeudi 17 octobre en écrivant : « Jean-Yves Mano a voté sans sourciller sur un débat qui constitue une agression sectaire contre notre arrondissement. » Or, d’une part  Jean-Yves Mano n’a pas pris part au vote, d’autre part le vœu ne cible aucun arrondissement et propose une expertise. Il n’est en rien une décision d’implantation d’un village d’insertion auquel ni Jean-Yves Mano, ni moi-même ne croyons.

Voici les faits. Le vœu, proposé par le responsable du groupe communiste au Conseil de Paris, d’installer un village ROM dans le Bois de Boulogne a été retiré. La majorité parisienne a voté un fichier pdf Voeu relatif à l’insertion des personnes vivant dans les campements beaucoup plus mesuré : «que soit expertisée l’opportunité de créer un village d’insertion dans Paris et qu’en attendant, il soit mis dès cet hiver à disposition de l’État des logements vacants et des structures d’hébergement pérennes afin d’y accueillir des personnes vivant en campement, aucun arrondissement, notamment dans l’ouest parisien, ne pouvant se considérer comme exempté de cet effort». Par ailleurs la ville a souhaité que «la scolarisation des enfants vivant dans les campements parisiens soit une priorité dans tous les arrondissements de la ville».

Voici ma position en tant que tête de la liste de la gauche et du centre gauche dans le 16e.

Je ne crois pas à l’insertion des ROM par l’utilisation de baraquements isolés dans un bois ou par l’installation de villages communautaires à Paris ou ailleurs. La France en a construit dans l’histoire, après la guerre d’Algérie notamment, et il a fallu plusieurs générations pour fermer ces camps et réussir l’intégration de ceux qui y vivaient.

Je ne crois pas non plus à l’interdiction de la mendicité proposée par Mme Kosciusko Morizet. Elle pousserait à la délinquance ceux qui  survivent de la générosité des passants.

Je distingue, avec Anne Hidalgo, la nécessité d’une lutte ferme et rigoureuse contre tous les trafics liés à certains réseaux mafieux connectés à cette population et notre devoir humanitaire d’ essayer d’intégrer ceux qui, ayant fuit la misère, sont disposés à vivre honnêtement et à scolariser leurs enfants.

Je soutiens la politique de Manuel Valls de démantèlement de tous les campements illégaux sur l’espace public y compris dans le Bois de Boulogne et de coopération des polices européennes.

J’appelle de mes vœux des décisions européennes fortes visant à enrayer ce phénomène migratoire et à prévoir une aide européenne matérielle et sérieuse dans les pays d’origine de cette population.

cleardot Anne Hidalgo dans Municipales 2014 Paris 16

Thomas Lauret
Tête de liste PS pour le 16e

 

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

3 Réponses à “Communiqué de Thomas LAURET – DESINTOX – village d’insertion ROM et 16e – Municipales 2014 – Paris 16e”

  1. Sylvain Lachet
    17 juillet 2014 à 22:43 #

    Je suis, au niveau national, d’un parti différent du votre, du fait d’une meilleure vision économique et d’un capacité à injecter plus de confiance et d’enthousiasme dans celle-ci, mais au niveau local, immigration, cutlure, dynamisme, sport, nature, intégration, vous m’avez l’air au top! je voterai dorénavant pour vous dans le 16ème.
    Un habitant de la zone du square Parodi très content de l’aménagement qui y est fait plutôt que de la parcelle qui était à l’abandon.

  2. 21 octobre 2013 à 18:56 #

    Merci Michel, notre culture politique n’est en effet pas la même…

  3. Michel MAGLOIRE
    19 octobre 2013 à 21:01 #

    Bravo Thomas pour cet exposé qui démontre clairement la mauvaise foi de l’équipe municipale du 16e. Mais je crois au triomphe de l’honnêteté et de la persévérance. Ns serons toujours à tes côtés.
    Très cordialement

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante