DESINTOX – Les 7 désinformations de C Goasguen sur le 16e. Du respect pour les électeurs du XVIe

DESINTOX – Les 7 désinformations de C Goasguen sur le 16e. Du respect pour les électeurs du XVIe

Parc Sainte-Périne, logement, sport, gens du voyage, propreté, crèche, Foch…Dans son dernier tract de campagne, le député-maire du XVIe n’hésite pas à déformer la réalité pour mieux attiser les peurs et récupérer un certain électorat. C’est une méthode qu’il a toujours utilisé et qu’il paraît nécessaire de révéler. C’est un travers politique d’autant plus inutile que nous sommes dans un arrondissement ou il n’a pas grand mérite à être élu et réélu. C’est surtout une façon non respectueuse des électeurs de faire de la politique.

 

1.  C Goasguen écrit « Menace de destruction du Parc Sainte-Périne 2 fois »

La réalité : l’APHP, propriétaire du parc a souhaité en 2007 étudier la construction de deux immeubles dans la partie du parc fermée au public contre les murs sans fenêtre des immeubles existants pour loger son personnel. Aucune « destruction » n’était envisagée et aucune suite n’a finalement été donnée à cette étude.

Les propositions de Thomas LAURET pour 2014-2020 : étendre le Parc au public sur les parties aujourd’hui inaccessibles en partenariat avec l’APHP.

 

2. C Goasguen écrit : « Projets disproportionnés de construction de logements sur la Gare d’Auteuil, Fayolle ou Varize »

La réalité : Gare d’Auteuil, 344 logements (166 en accession à la propriété, 177 avec 3 niveaux de loyers), une crèche de 66 berceaux, un parking de 264 places , une bibliothèque, un jardin public sont bloqués depuis 2008 par les recours d’une association de riverains que C Goasguen a financé sur sa réserve parlementaire. Le projet respecte parfaitement les hauteurs  (35m) et la densité du plan local d’urbanisme parisien. Le choix a même été de réduire la densité par rapport aux possibilité. Les immeubles sont alignés par rapport à ceux du Bld Suchet (9 étages). L’immeuble en façade de la place fait 9 étages, les autres 8 et 9 étages. La taille de la place le permet. De nombreux immeubles bld Exlemans font 9 à 11 étages sans que cela ne gêne personne.

Il y a près de 4500 demandeurs de logements sociaux qui résident aujourd’hui dans le 16e...et 3,7% de logements sociaux. Ils attendent en moyenne 7 ans une solution de relogement qui tiennent compte de leurs revenus limités, d’une perte de revenus ou de l’agrandissement de leur famille. 70% des parisiens ont des revenus inférieurs au plafond de ce que l’on appelle le « logement social ».

Les propositions de Thomas Lauret : réaliser ce projet sans plus attendre, nous avons perdu 5 ans. Aider les jeunes actifs, les classes moyennes, nos enfants à se loger à des loyers corrects en mobilisant les logements vacants : une agence public-privé proposerait aux propriétaires la gestion et la remise en état en échange d’un loyer garanti.

A Fayolle, l’agence Sanaa qui réalise le projet vient de recevoir un grand prix d’architecture : l’équerre d’argent…Le projet respecte parfaitement hauteur et densité. Les pilotis ne seront pas accessibles de la rue et ne pourront donc pas accueillir des activités de prostitution comme le laisse entendre C Goasguen… Le 16e a toujours été innovant en architecture.

A Varise, les « petites sœurs des pauvres » ont finalement décidé de ne pas vendre et le de conserver une vocation sociale au site. Thomas Lauret s’en félicite. Le projet COGEDIM est donc caduque.

 

3. C Goasguen écrit « Atteinte aux installation sportives de proximité »

La réalité : un renouveau historique des équipements sportifs de l’arc Porte de Saint-Cloud, porte de Passy : renaissance de la Piscine Molitor, nouveaux équipements sur les pelouses d’Auteuil (piste athlétisme, terrain de football, de rugby, de hockey, de basket), la rénovation du gymnase Jean Bouin pour le sport de proximité

Nos engagements (votés) : un nouveau gymnase à Géo André ; un nouveau gymnase, un mur d’athlétisme et un terrain de football Stade Suchet

La construction du Stade Jean Bouin pour le rugby professionnel, l’extension de Roland Garros seront largement compensé par des équipements neuf et en nombre supérieur qu’auparavant.

Opposer le sport professionnel et le sport de proximité est en outre une erreur d’analyse : par exemple, le tournoi de Roland Garros participe de façon primordiale au financement du tennis amateur et à son attractivité pour le public. Idem pour le Rugby et le football.

 

 

4. C Goasguen écrit « Projet d’installation d’un aire d’accueil des gens du voyage et d’un village d’insertion de Roms« 

La réalité : toutes les communes ont l’obligation depuis 2003 de prévoir des aires d’accueil pour gens du voyage notamment pour leur permettre d’accéder aux soins hospitaliers et pour éviter les installations sauvages sur terrains privés (loi votée sous un gouvernement de droite). A Paris, les solutions les moins contraignantes ont été recherchées longuement : une aire sera installée dans le Bois de Vincennes, l’autre dans le Bois de Boulogne entre l’hippodrome de Longchamp et la Seine, à la place d’un parking qui sera réaménagé et végétalisé à l’occasion. Les gens du voyage n’ont droit de s’y installer que temporairement.

En revanche, il n’est pas prévu d’installer de village d’insertion tzigane dans le Bois. Aucun projet n’existe, aucune décision n’est prise. Thomas Lauret ne croit pas aux villages d’insertion. En revanche le problème des camps Roms persistent aux contours du périphérique, le phénomène migratoire doit être stoppé avec l’union européenne et la scolarisation des enfants doit être prévue, c’est un devoir républicain. 6 camps ont été démantelés en 2013. Cliquez ici pour voir le communiqué de T Lauret sur ce sujet

 

5. C Goasguen écrit « Diminution des moyens dédiés à la propreté »

La réalité : il n’y a pas eu de baisse des effectifs de la propreté mais une modernisation et mécanisation des équipements (petits camions électriques de nettoyage des trottoirs par exemple). Les services de collecte des encombrants (3975) et le ramassage des ordures fonctionnent de façon satisfaisante mais le nettoyage des trottoirs reste insuffisant. Voir ici une analyse sérieuse de mon colistier Richard Frau, sur la situation à Paris et dans le 16e.

Les propositions de Thomas Lauret : renforcer le nettoyage des trottoirs en remettant sur le terrain les heures de travail gagnées en rapprochant le dépôt des camions de Ivry-sur-Seine à Issy-les-Moulineaux (1H par agent et par jour environ). Accompagner ces réorganisations (C Goasguen a refusé de copiloter la propreté, de définir les priorités et de signer un contrat local). Verbaliser davantage les incivismes.

 

6. C Goasguen écrit « Absence de volonté de construction de structure pour la petite enfance »

La réalité : 281 places de crèche entre 2001 et 2012 contre 35 créées entre 1995 et 2001. 66 places bloquées avec le projet Gare d’Auteuil. Pour construire des crèches, il faut construire de nouveaux immeubles car les normes sont telles que l’installation dans l’existant est souvent impossible ou très couteuse. Ainsi, il est difficile pour les crèches privées de trouver un équilibre économique et C Goasguen a échoué à développer cette solution.

Les propositions de T Lauret : au moins 300 places supplémentaires (Gare d’Auteuil, Bd Exelmans, Place Possoz, rue Saint-Didier) et une halte garderie dans la Mairie. Voir la situation détaillée ici

 

7. C Goasguen écrit « on nous promet 400 000m² de logements dans 50 immeubles entre la Porte Dauphine et la Porte d’Auteuil »

La réalité : un projet d’architecte indépendant a été dévoilé. De belles intuitions a étudier : la végétalisation de l’avenue Foch, l’émergence d’un campus Dauphine avec incubateur, le logement pour tous : étudiants, chercheurs, accession à la propriété, intermédiaires, sociaux

Les propositions de Thomas Lauret et Anne Hidalgo : Ne jamais rejeter sans étudier précisément les solutions dans le respect du Bois, des immeubles existants des perspectives et penser une façade du Bois à l’image de ce qui était fait au XIXe dans le Parc Montceau par exemple.  Il est par exemple nécessaire d’envisager des logements étudiants et chercheurs près de l’université Dauphine pour créer un véritable Campus. Voir mon communiqué sur le projet Foch-Dauphine.

Les chiffres de400 000m² et de 50 immeubles n’ont jamais été retenu par Anne Hidalgo et Thomas Lauret. Et il n’est pas question de construire des immeubles avenue Foch.

On comprend bien que Mme Kociusko Morizet et Claude Goasguen qui promettent aux parisiens 6000 logements par an n’en feront pas à l’Ouest. Et comme, Mme Kosciusko Morizet estime qu’il y a trop de logements sociaux à l’Est, on mesure l’irréalisme de son programme, la droite parisienne n’ayant pas réglé ses incohérences idéologiques sur ce thème.

Ces désinformations sont en outre délivrées sur un ton vindicatif et assorti d’un vocabulaire caricatural ,  qui s’inscrit parfois dans une phraséologie du siècle passé :  « attaques permanentes », « diktats dogmatiques », « manœuvres politiciennes », « socialo-communiste »

 

Pour faire le choix d’une politique respectueuse des électeurs et de la vérité des projets, pour faire le choix de l’avenir, le 23 mars votez pour la liste conduite par  Thomas Lauret

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clefs :, , , , , ,

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 43 ans, choisit la gestion d'un service public essentiel à notre santé en devenant Directeur d'hôpital après ses études à Sciences Po. Il prolonge son engagement dans la chose publique en soutenant les valeurs progressistes de la gauche sociale et démocrate dans un arrondissement particulièrement acquis à la droite, le 16e arrondissement de Paris. Il est élu conseiller d'arrondissement aux élections municipales de 2008 dans le 16e sur la liste conduite par Jean-Yves MANO, l'adjoint de B Delanoë au logement. Il est élu secrétaire de la section PS du 16e en 2012. Investi tête de liste par les militants pour les municipales 2014, il est élu Conseiller de Paris et du 16e en mars 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75)

3 Réponses à “DESINTOX – Les 7 désinformations de C Goasguen sur le 16e. Du respect pour les électeurs du XVIe”

  1. Tonimontana
    1 juillet 2014 à 07:39 #

    I never thought I would find such an everyday topic so entinallhrg!

  2. Michel MAGLOIRE
    4 mars 2014 à 11:03 #

    Il est navrant que la Presse soit essentiellement dans des mains de Droite, car, autrement, les contre-vérités de C. Goasguen seraient mises en évidence et l’incidence sur le vote dans le 16e serait certaine, conduisant à ouvrir les yeux de nos concitoyens et à la modification des actions municipales.
    En tout cas, tes réponses sont claires et factuelles et il faudrait être de bien mauvaise foi pour les contester.
    Merci de ton intense activité au service de nos concitoyens.

  3. eric traore
    16 février 2014 à 13:23 #

    Excellente analyse! Des infos objectives dans le 16e

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante