Conseil de Paris de Mars : Intervention de Thomas Lauret sur la conversion du site quai d’Issy, sous le périphérique, en garage à bennes à ordures ménagères

Conseil de Paris de Mars : Intervention de Thomas Lauret sur la conversion du site quai d’Issy, sous le périphérique, en garage à bennes à ordures ménagères

Ce projet de rapprochement du garage des bennes du 16e permet de gagner du temps de trajet et de renforcer les ressouces consacrés au nettoyage des trottoirs.

La Ville a lancé un important programme d’optimisation de ses garages de bennes à ordures ménagères (utilisées pour la collecte en régie) et d’engins de nettoiement des chaussées. Actuellement, le parc de ces véhicules est remisé dans 7 sites et représente environ 385 véhicules poids lourds, dont 240 bennes à ordures.

La réorganisation des garages, en relocalisant une partie des sites sur le territoire parisien, permettra de mieux répondre à l’organisation territoriale de la collecte de la régie : moins de trajets à vide, moins de temps perdu à rejoindre les sites pour les agents, moins de carburant et de temps gaspillés.

Une plus grande proximité avec les sites de traitement des déchets du SYCTOM est aussi recherchée.

Les nouvelles implantations doivent ainsi réduire sensiblement les nuisances et optimiser les moyens.

Cette délibération concerne la première tranche du pôle Sud-Ouest. L’opération projetée consiste en la conversion du site de maintenance et remisage, quai d’Issy, sous le boulevard périphérique, en un garage de quarante bennes à ordures ménagères fonctionnant au Gaz naturel.

Le site est situé à proximité de l’échangeur porte de Sèvres quai d’Issy. Il est éloigné de toute habitation. L’ouvrage devrait être mis en service en avril 2018, la durée du chantier étant estimée à 12 mois. Le coût final estimé de cette opération est de 5 500 000 € TTC.

Je veux insister sur l’intérêt de ce rapprochement car il permet de réduire le temps de trajet de près d’une heure, les bennes concernées étant actuellement à Issy. En libérant des ressources humaines, d’autres missions pourront alors être envisagées, comme le renforcement, notamment, du nettoyage des trottoirs dans les arrondissements concernés comme le 16ème arrondissement. Ce projet sur lequel nous nous étions engagés pendant la campagne répond donc aussi à l’objectif de l’optimisation tout comme du renforcement des moyens dédiés à la propreté sur le terrain.

Mots-clefs :

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante