Réaction du Groupe socialiste et apparentés au Conseil de Paris à l’étude de faisabilité de l’extension de Roland Garros

Réaction du Groupe socialiste et apparentés au Conseil de Paris à l’étude de faisabilité de l’extension de Roland Garros

Le rapport comparatif sur les deux projets d’extension de Roland Garros a été remis hier à Anne Hidalgo. Ses conclusions indiquent très nettement les avantages du projet porté par la Fédération Française de Tennis (FFT) par rapport au projet alternatif.

En effet, ce dernier ne répond pas aux nécessités de la FFT ni pour l’extension du site ni pour les besoins du tournoi international de Roland Garros. Le projet alternatif est également beaucoup plus cher que celui de la FFT (+ 68 millions hors taxes) et entraîne des délais incompatibles avec l’échéance de 2024, année des jeux olympiques. Il ne répond pas non plus aux exigences environnementales de limitation du bilan carbone.

L’étude effectuée par le cabinet EGIS vient donc confirmer les conclusions de tous les précédents rapports. Rappelons que, contrairement à une idée fausse, le projet de la FFT respecte en tout point le site classé des serres d’Auteuil et n’altèrera en rien son patrimoine exceptionnel.

Rémi Féraud et les élus socialistes et apparentés du Conseil de Paris prennent acte des conclusions de ce rapport réalisé en toute transparence, conformément au vœu adopté à l’unanimité du Conseil de Paris des 13 et 14 avril derniers, et souhaitent aujourd’hui que l’extension de Roland Garros s’effectue dans les meilleurs délais. C’est l’intérêt de Paris que de conserver son tournoi international de tennis et de s’en donner les moyens.

Mots-clefs :

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 43 ans, choisit la gestion d'un service public essentiel à notre santé en devenant Directeur d'hôpital après ses études à Sciences Po. Il prolonge son engagement dans la chose publique en soutenant les valeurs progressistes de la gauche sociale et démocrate dans un arrondissement particulièrement acquis à la droite, le 16e arrondissement de Paris. Il est élu conseiller d'arrondissement aux élections municipales de 2008 dans le 16e sur la liste conduite par Jean-Yves MANO, l'adjoint de B Delanoë au logement. Il est élu secrétaire de la section PS du 16e en 2012. Investi tête de liste par les militants pour les municipales 2014, il est élu Conseiller de Paris et du 16e en mars 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75)

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante