Suite à son éviction de la commission logements sociaux du 16ème, Thomas Lauret a fait adopté un vœu au Conseil de Paris de Mai, pour plus de justice sociale

Suite à son éviction de la commission logements sociaux du 16ème, Thomas Lauret a fait adopté un vœu au Conseil de Paris de Mai, pour plus de justice sociale

Sur proposition de Monsieur Thomas Lauret et des élus du groupe socialiste et apparentés, le Conseil de Paris a adopté le vœu suivant afin :

-       Que les commissions d’attribution de logements sociaux des arrondissements soient pluralistes dans leur composition par la présence d’au moins un élu de l’opposition municipale d’arrondissement ;

-       Que la liste des membres composant ces commissions soit soumise au conseil d’arrondissement sous forme de délibération afin qu’elle puisse être rendue publique ;

-       Que les 5 dossiers soumis aux commissions d’attribution de logements des arrondissements soient sélectionnés grâce à la cotation officielle adoptée par le Conseil de Paris de mai 2014, dès la fin de l’expérimentation.

L’UMP voté ontre…

Voici les considerants du voeux :

Considérant l’importance de la participation des élus de l’opposition municipale dans les instances locales pour permettre l’expression démocratique des différentes sensibilités des Parisiennes et des Parisiens dans la vie locale ;

Considérant la démarche entreprise depuis 2001 par la municipalité parisiennes afin de renforcer l’équité et la transparence des procédures de désignation des parisiennes et des parisiens ;

Considérant la communication du Maire de Paris au Conseil de Paris de mai 2001 mettant en place une nouvelle procédure de désignation des candidats pour les logements du contingent du Maire de Paris par la création d’une commission municipale pluraliste ;

Considérant que si cette démarche a mis un terme à des pratiques antérieures contestables, il est aujourd’hui nécessaire d’aller plus loin au niveau de certains arrondissements pour garantir une égalité de traitement des demandes de tous les parisiens ainsi qu’une totale impartialité ;

Considérant la séance du Conseil de Paris des 19 et 20 mai 2014, au cours de laquelle l’adoption d’un Vœu de l’exécutif a permis la mise en place d’une grille de cotation en octobre dernier, rendant ainsi le mode d’attribution des logements locatifs sociaux de la Ville plus transparent et plus lisible pour le demandeur ;

Considérant qu’au cours de cette même séance, la Communication de la Maire de Paris portant sur la « réforme de la gestion de la demande et des attributions de logements sociaux » a précisé que la mise en place de la cotation serait d’abord expérimentée pour les logements relevant du contingent de la mairie de Paris et pour les commissions d’attribution des 2, 10, 12, 13 et 18ème arrondissement puis généralisée au premier trimestre 2015 aux contingents des autres mairies d’arrondissement ;

Considérant que certains arrondissements n’ont pas encore adopté ce système de cotation.

 

 

Mots-clefs :, ,

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante