Le nouveau Roland Garros par feu Michel Corajoud, le paysagiste qui l’a dessiné. A découvrir!

Le nouveau Roland Garros par feu Michel Corajoud, le paysagiste qui l’a dessiné. A découvrir!

 Je rêve d’un monde ouvert.

Pourquoi je participe et travail à l’élaboration du projet de requalification du stade Roland Garros, et pourquoi, à cette occasion, je souscris à l’intention de mettre en étroite relation, pendant le temps des tournois, le site historique de Roland Garros et le site historique voisin des Serres d’Auteuil?

J’ai toujours défendu, tout au long de ma pratique de paysagiste, la notion d’interrelation. Je n’aime pas l’hermétisme et l’opacité dissuasive de la clôture qui enferme actuellement le site de Roland Garros sur lui-même et nous prive de ses perspectives. Je n’aime pas non plus la trop grande discrétion ou parfois même l’absence de mise en scène du jardin et des Serres historiques d’Auteuil, patrimoine architectural et paysagé, à partir des deux boulevards publics qui les longent.

Le site des Serres offre aujourd’hui, en limite du magnifique boulevard d’Auteuil, le spectacle inacceptable dune arrière-cour négligée. Je n’aime pas la césure de la rue Gordon Benett qui distancie ces deux mondes d’émerveillement. Je n’aime pas enfin l’insouciance avec laquelle on a laissé se dégrader les conditions d’accès, avenue du Général-Sarrail, du romantique jardin des poètes ni le peu d’attention porté, depuis la Porte d’Auteuil et depuis ses bouches de métro, à l’accessibilité des piétons vers cet enchaînement de sites remarquables.

Je rêve d’une ville où les lieux de qualité s’offrent généreusement à leur voisinage, je rêve d’une porosité contraire à la domanialité exclusive et jalouse. La clôture opaque des sites sur eux-mêmes, en plus de l’avarice, témoigne toujours d’un conservatisme insidieux qui ferme toute perspective et qui, au nom d’un louable souci de préservation du passé, les prive de tout avenir.

J’ai donc souscrit à l’idée que pour améliorer les conditions paysagères du déroulement des tournois de Roland Garros actuellement trop étriquées, encombrées par des aménagements successifs fait à la petite semaine, il fallait les repenser et les ouvrir sur la beauté voisine des jardins et des Serres. Pour le bénéfice de tous, je trouve louable le projet d’associer la beauté du sport à la beauté des plantes. L’attention que j’ai portée à l’occasion de mes réalisations antérieures est suffisante pour que personne ne pense que le projet que je dessine actuellement participe sciemment à l’altération et encore moins à la destruction des qualités construites ou vivantes du site des Serres.

De très nombreuses personnes ont signés la pétition dont l’en-tête « sauvons les serres d’Auteuil» est illustrée par une très belle image de l’architecture de verre de Formigé. Cette association est une duperie qui n’honore pas les initiateurs de ce document. Il n’a jamais été question de démolir cette magnifique construction mais le procédé et tous les arguments fallacieux qui l’accompagnent montrent assez bien comment la fermeture des esprits peut conduire à la fermeture et à la stagnation de l’espace.

La beauté des villes ou celles des paysages est souvent liée à l’évidence, à la générosité et au renouvellement des relations établies entre leurs diverses composantes.

Michel Corajoud Paysagisie

Mots-clefs :

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 43 ans, choisit la gestion d'un service public essentiel à notre santé en devenant Directeur d'hôpital après ses études à Sciences Po. Il prolonge son engagement dans la chose publique en soutenant les valeurs progressistes de la gauche sociale et démocrate dans un arrondissement particulièrement acquis à la droite, le 16e arrondissement de Paris. Il est élu conseiller d'arrondissement aux élections municipales de 2008 dans le 16e sur la liste conduite par Jean-Yves MANO, l'adjoint de B Delanoë au logement. Il est élu secrétaire de la section PS du 16e en 2012. Investi tête de liste par les militants pour les municipales 2014, il est élu Conseiller de Paris et du 16e en mars 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75)

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante