Tarifs de parking : Thomas Lauret donne une leçon d’arithmétique aux élus Les Républicains

Tarifs de parking : Thomas Lauret donne une leçon d’arithmétique aux élus Les Républicains

Intervention de Thomas LAURET au Conseil de Paris de septembre revenant sur la tarification du stationnement dans les parkings parisiens.

Manifestement, la droite a quelques difficultés de calcul, et notamment la droite du 16e arrondissement. Je voudrais simplement donner un exemple qui est du niveau de l’école primaire, et plutôt CE1 que CM2 d’ailleurs.

Si on prend un exemple avec un stationnement de 1 heure 30, dans un parking qui coûtait auparavant 4 euros de l’heure, on payait avant la réforme 8 euros pour 1 heure 30. Tout le monde est d’accord et tout le monde suit. Avec la tarification au quart d’heure, pour 1 heure 30, on paie désormais 6 euros. Cela induit donc une perte de chiffre d’affaires importante, pour un certain nombre de concessionnaires, qu’ils évaluent à un peu plus de 13 %.

Quand on accède à une négociation, en augmentant de 9 ou 10 % les tarifs, ces 6 euros pour 1 heure 30 passent à 6,60 euros. Donc on est désormais à 6,60 euros au lieu de 8 euros pour 1 heure 30. Les usagers sont donc encore gagnants par rapport à la situation antérieure.

J’ajoute qu’ont été mis en place des tarifs résidants petits rouleurs à compter de 2005 dans toutes les D.S.P. renouvelées, ainsi que des abonnements à tarif spécifique pour les personnes à mobilité réduite, pour les voitures GPL, pour les voitures en auto-partage, pour les véhicules électriques, pour les deux-roues motorisés, pour Autolib’ et pour les vélos.

Enfin, je précise que la délibération concerne seulement 24 conventions sur 80 et que les autres, et on peut citer par exemple, cher Philippe DUCLOUX, la S.A.E.M.E.S., tous les autres ont déjà adopté un tarif au quart d’heure.

Ainsi, je crois que les postures démagos n’ont pas lieu d’être. En revanche, s’il faut du soutien scolaire pour les élus Les Républicains, on peut toujours étudier !

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 43 ans, choisit la gestion d'un service public essentiel à notre santé en devenant Directeur d'hôpital après ses études à Sciences Po. Il prolonge son engagement dans la chose publique en soutenant les valeurs progressistes de la gauche sociale et démocrate dans un arrondissement particulièrement acquis à la droite, le 16e arrondissement de Paris. Il est élu conseiller d'arrondissement aux élections municipales de 2008 dans le 16e sur la liste conduite par Jean-Yves MANO, l'adjoint de B Delanoë au logement. Il est élu secrétaire de la section PS du 16e en 2012. Investi tête de liste par les militants pour les municipales 2014, il est élu Conseiller de Paris et du 16e en mars 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75)

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante