Conseil de Paris : intervention de Thomas LAURET sur la brigade de lutte contre les incivilités

Conseil de Paris : intervention de Thomas LAURET sur la brigade de lutte contre les incivilités

A l’occasion du Conseil de Paris des 13 et 14 juin 2016, Thomas LAURET est intervenu sur la communication de la Maire de Paris relative à la mise en place à Paris d’une brigade de lutte contre les incivilités.

Madame la Maire, mes chers collègues,

Nous sommes tous évidemment, en tant qu’élus de proximité, interrogés par nos concitoyens très sensibles aux incivilités dans l’espace public et nous nous sommes engagés avec vous, Madame la Maire, à renforcer la lutte contre les incivilités sur l’espace public.

Nous sommes donc particulièrement heureux de la création de cette brigade, car nous avions besoin de clarté, de cohérence et d’efficacité.

J’ai ainsi du mal à comprendre l’obsession de la droite sur la question de la police de proximité. Mettre en place des équipes qui auraient des compétences communes avec la police nationale, mais placées sous une autorité différente, ne serait ni clair, ni cohérent, ni efficace. Ce n’est jamais efficace quand des équipes dépendent de chefs différents, tout en ayant des missions qui se chevauchent. C’est un principe de base de bonne gouvernance et de bon management.

Ici au contraire, nous poursuivons trois objectifs qui sont cohérents.

D’abord, renforcer la coordination des actions de sensibilisation, de prévention et de médiation sur l’ensemble de l’espace public et des espaces verts, en permettant de verbaliser davantage et en regroupant les équipes dispersées.

Deuxièmement, augmenter nos capacités d’intervention le week-end et en soirée pour mieux prendre en compte les usages nouveaux de l’espace public par les Parisiens, grâce justement à cette brigade d’appui central qui permettra de répondre aux situations d’urgence.

Troisièmement, travailler en étroite collaboration avec les Maires d’arrondissement sur un espace public moins cloisonné.

Grâce à cette approche globale, cette brigade permettra d’unir l’action de celles et ceux qui travaillent pour la sécurité et la tranquillité de l’espace public.

Je salue à ce propos le travail de réorganisation difficile mené par vos collaborateurs, vos adjoints et l’administration avec les représentants des salariés. C’est une véritable réussite et cela s’est fait dans de très bonnes conditions. Les 1.900 agents répartis dans des circonscriptions territoriales, qui passent de 6 à 10 et compteront chacune environ 150 agents, pourront ainsi travailler avec plus d’efficacité, de cohérence et de proximité avec les Maires d’arrondissement.

Ainsi, je crois, Madame la Maire, que vous évitez l’écueil du mélange des genres et des missions, et je suis certain qu’au-delà de l’affichage politicien, au fond d’elle, la droite reconnaît la pertinence de votre choix.

Merci.

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 43 ans, choisit la gestion d'un service public essentiel à notre santé en devenant Directeur d'hôpital après ses études à Sciences Po. Il prolonge son engagement dans la chose publique en soutenant les valeurs progressistes de la gauche sociale et démocrate dans un arrondissement particulièrement acquis à la droite, le 16e arrondissement de Paris. Il est élu conseiller d'arrondissement aux élections municipales de 2008 dans le 16e sur la liste conduite par Jean-Yves MANO, l'adjoint de B Delanoë au logement. Il est élu secrétaire de la section PS du 16e en 2012. Investi tête de liste par les militants pour les municipales 2014, il est élu Conseiller de Paris et du 16e en mars 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75)

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante