Conseil de Paris : intervention de Thomas LAURET sur l’aide de la Ville à Paris&Co et au Tremplin

Conseil de Paris : intervention de Thomas LAURET sur l’aide de la Ville à Paris&Co et au Tremplin

A l’occasion du Conseil de Paris des 4, 5 et 6 juillet 2016, Thomas LAURET est intervenu sur l’aide que la Ville va apporter à Paris & Co, qui gère l’incubateur de startups Le Tremplin, prochainement installé au coeur du stade Jean Bouin dans le 16e.

Mes chers collègues, je veux saluer ce projet exemplaire pour l’innovation, la création d’entreprise et l’emploi, au cœur de ce que j’aime appeler l’arc sportif de la Porte de Saint-Cloud à la Porte d’Auteuil, qui a fait beaucoup parler de lui et fera encore parler de lui dans le cadre de la préparation des J.O.

En effet, le Tremplin est un incubateur parisien dédié à l’innovation dans le sport, lancé par « Paris and Co ».

Cette plate-forme d’innovation est unique en son genre et donne les moyens aux « start-up » de développer leurs projets dans des conditions optimales. Il faut se rappeler qu’en Ile-de-France, la filière sport représente près de 100.000 salariés. Le Tremplin comprend à la fois un incubateur qui héberge et accompagne les jeunes entreprises dans leur développement et une plateforme d’animation ouverte à l’écosystème extérieur, où sont organisés conférences, formations, ateliers, rencontres, etc.

Le démarrage, d’abord, est très prometteur. Après un an d’incubation au Tremplin, les 17 « start-up » de la première promotion ont créé 45 emplois, vu augmenter leur chiffre d’affaires cumulé de 174 %, reçu 16 prix et récompenses et généré plus de 1.000 parutions dans les médias. 13 d’entre elles ont également assuré des levées de fonds pour un montant total de près de 12 millions d’euros.

Deuxièmement, on rentre aujourd’hui dans l’installation du deuxième appel à candidatures, qui confirme la pertinence de ce projet. Plus de 110 « start-up » ont répondu au second appel à candidatures et 19 viennent d’être sélectionnées pour intégrer cette plateforme, qui va leur permettre d’accélérer le développement dans leurs projets.

Troisièmement, on est à la phase de l’installation à Jean Bouin, qui devient imminente. Des « start-up » investiront dès cet été les plus de 2.000 mètres carrés aménagés spécialement pour elles au cœur du stade Jean Bouin. On se souvient des 22 contentieux des associations de riverains, aidées par le Maire du 16e arrondissement, contre le stade Jean Bouin, qui aujourd’hui est considéré comme une véritable réussite architecturale et qui, en plus, se trouve accueillir pour la première fois dans un stade ces « start-up ». Le Tremplin deviendra donc le premier incubateur au monde implanté dans un stade.

Aujourd’hui, « Paris and Co », avec cette subvention de 520.000 euros, va entreprendre des travaux d’aménagement afin de créer un espace événementiel, aménager les lots pour les différents types d’entreprises, équiper le site en réseaux Télécom, etc.

Et donc, je suis particulièrement heureux, et je me réjouis de l’implantation du Tremplin à Jean Bouin. Je veux saluer cette initiative, Jean-Louis MISSIKA et son équipe, et l’ensemble de l’administration de la Ville de Paris, qui a travaillé sur le sujet. C’est un projet qui participe au rayonnement du 16e, et je voudrais dire aussi au rajeunissement du 16e arrondissement, qui, comme vous le savez, est parfois un peu trop conservateur dans son esprit. Et tout ce qui contribue à ce rajeunissement, que ce soit dans l’économie, autour aussi – il faudra y réfléchir davantage – de Paris Dauphine, et aussi dans le logement social – j’appelle à faire du logement social étudiant dans le 16e arrondissement, Jean-Louis -, va dans le bon sens.

C’est pourquoi je vous demande bien sûr d’approuver l’aide de la Ville à « Paris and Co » pour réaliser ces travaux d’aménagement dont ils ont besoin.

Je vous remercie.

Mots-clefs :, , , , , , , ,

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

Les commentaires sont fermés.

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante