Conseil de Paris : intervention de Thomas LAURET sur le schéma en direction des seniors parisiens

Conseil de Paris : intervention de Thomas LAURET sur le schéma en direction des seniors parisiens

À l’occasion du Conseil de Paris des 6 et 7 juin 2017, Thomas LAURET est intervenu pour soutenir le schéma en direction des seniors parisiens, présenté par Dominique Versini, adjointe à la Maire de Paris.

Madame la Maire, mes chers collègues,

Si la part des seniors est inférieure à Paris qu’au niveau de la population nationale, avec 20,8% pour 24,4% sur l’ensemble du pays, Paris connaît un phénomène de vieillissement, la part des plus de 65 ans ayant augmenté de 13% entre 2007 et 2014. Aussi il est indispensable d’adapter les dispositifs d’aide à l’évolution des besoins de cette population, population à laquelle ceux d’entre nous qui auront la chance de ne pas mourir prématurément appartiendront très vraisemblablement. Je souhaite, parmi les 15 engagements que nous allons prendre, insister sur les points suivants :

- Premièrement, la prévention des fragilités en lien avec l’ARS, l’APHP et les établissements de santé : les séniors sont confrontés à une croissance majeure des maladies neurodégénératives et des pathologies invalidantes comme l’insuffisance cardiaque. Nous devons favoriser l’ouverture de consultations de prévention qui permettent d’anticiper et limiter l’impact de ces pathologies avant que leur décompensation n’aboutisse à leur transfert aux urgences hospitalières dans des conditions insatisfaisantes. Car l’un des grands enjeux de notre organisation hospitalière et notre capacité à prendre en charge directement dans les services de gériatrie des patients qui en ont besoin sans passer 48 heures sur un brancard aux urgences, notamment l’hiver en épidémie de grippe.

- Deuxièmement : nous devons favoriser l’usage du numérique pour que nos services de soins puissent suivre l’évolution de ces pathologies à distance. Par exemple la mesure du poids transmise informatiquement permet de repérer une insuffisance cardiaque et d’intervenir en amont de l’accident, car la perte de poids rapide annonce l’accident.

Nous devons aussi favoriser le maintien à domicile de ceux qui le souhaitent en permettant l’adaptation des logements et en soutenant les services d’aide à la vie à domicile. Les coopérations avec les régies de quartier et les conciergeries seront utiles. Le service civique senior contribuera ainsi à l’accompagnement.

Nous devons enfin accompagner les aidants qui ont eux-mêmes souvent plus de 60 ans ou 70 ans et soutiennent leurs parents de plus de 80 ou 90 ans, en favorisant des séjours de répit temporaires dans nos structures d’accueil notamment pour les victimes de la maladie d’Alzheimer. Nos accueils de jour peuvent aussi participer à des accueils ponctuels de quelques heures.

Au global notre double statut de Ville et de département est une force pour simplifier le dispositif administratif de l’information sur les services à la gestion des établissements médicaux-sociaux et des services sociaux et la création de 6 maisons des aidés et des aidants est à cet égard une excellente nouvelle.

Le travail coordonné avec enthousiasme, comme toujours, par Dominique Versini, cet engagement en direction des seniors est un marqueur de notre attention aux difficultés d’autonomie. Et de nos politiques solidaires. La façon dont on traite nos aînés est le reflet de notre humanité.

Je vous remercie.

Mots-clefs :, , ,

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante