Plan climat/volet transport – Nos propositions pour favoriser la transition vers les mobilités propres à Paris et faciliter la vie des franciliens

Plan climat/volet transport – Nos propositions pour favoriser la transition vers les mobilités propres à Paris et faciliter la vie des franciliens

Nous sommes intervenu avec Didier Guillot pour le nouveau groupe Démocrates et Progressistes au Conseil de Paris sur le plan climat. Au sujet du volet transport, voici nos propositions que nous souhaitons voir soumises à la consultation publique d’ici mars 2018. Elles visent à favoriser l’atteinte des objectifs très ambitieux du plan tout en facilitant la vie des parisiens et franciliens qui jouent le jeu des mobilités propres et de ceux qui ne peuvent se passer d’un véhicule pour exercer leur métier.

Lien vidéo : http://event.paris.mdp/Datas4/conseil/346529_5a18507d36fa3/?timecode=17844000

- DEVE 170 Ici, demain, ensemble pour le climat : Projet de Nouveau Plan Climat Air Énergie de Paris vers une ville neutre en carbone et 100 % énergies renouvelables en 2050.

Nous entrons dans la dernière étape du Plan Climat adopté en 2007, actualisé en 2012 et 2015. L’ambition était grande mais le bilan,  malgré un volontarisme politique indéniable depuis 2001, l’intelligence  de l’exécutif, la compétence de l’administration, et la détermination de la Maire n’est pas encore tout à fait, il faut bien se l‘avouer, à la hauteur des objectifs fixés en 2007.

Nous en entamons un deuxième, qui se veut encore plus ambitieux, plus fort, pour faire de Paris la ville verte, respirable, résolument engagée dans la transition écologique et présentée comme telle au monde par Anne Hidalgo. Ainsi l’exécutif présente un Plan Climat qui a pour objectif de tendre vers une ville neutre en carbone utilisant 100% d’énergies renouvelables en 2050. Notre nouveau groupe qui souhaite la réussite de Paris comme celle de la France,  soutient cette ambition mais souhaite renforcer les chances d’ atteindre ces objectifs cette fois-ci.

Parmi les nombreux domaines d’actions, les transports jouent un rôle primordial dans la lutte contre le réchauffement climatique, contre la pollution. Et c’est aussi le sujet le plus sensible aujourd’hui pour les parisiens et les franciliens.

Nous proposons donc de soumettre à la consultation publique prévue d’ici mars les mesures suivantes qui nous aiderons à tenir le cap des objectifs ambitieux que nous allons avaliser : moins 50% des émissions de gaz à effets de serre intramuros, fin de la circulation des véhicules thermiques (diesel en 2024 et essence en 2030), moins 40% de l’empreinte carbone de Paris :

 1. Concernant les voitures et deux roues : nous proposons de soumettre à la consultation publique que les véhicules 100% propres, électriques et hydrogènes, (bref ceux avec vignette crit’air verte et peut-etre ceux classés n°1 pour y inclure les hybrides rechargeables), puissent avoir accès à une voie réservée sur les principaux axes traversant la capitale.

Cela doit se concevoir de façon temporaire (trois ans au moins) pour favoriser et accélérer la transition que nous souhaitons. En effet, la majorité des parisiens approuve la fermeture des voies sur berges mais çela  n’empêche pas certains, nombreux (et parfois les mêmes dont j’avoue faire partie) à être excédés par les « ralentissements ». De plus, Air Parif nous explique que la baisse de la pollution globale n’est pas aussi rapide qu’espéré à cause des reports de circulations et ralentissements, sans parler du bruit pour lequel une étude parue la semaine dernière semble critique.

Certes, ils sont ainsi incités à choisir d’autres solutions que la voiture nous indique l’adjoint au Transport mais cette transition n’est pas si rapide que prévue et l’usage des voitures propres est également rendu plus difficile. En effet, il n’est pas logique que  les parisiens et franciliens qui jouent le jeu, ceux qui ont abandonné leur voiture, prennent une autolib pour transporter des objets ou des personnes, se retrouvent aussi coincés comme ceux  qui sont seuls au volant de leur voiture polluante. La baisse de 5% de l’usage des autolib est aussi la conséquence de ces difficultés et pas seulement de la concurrence des VTC.

Ce que nous proposons, c’est de donner un avantage réel aux véhicules propres. La détermination de quelques voies réservées pour une période transitoire, au moins 3 ans, serait un formidable accélérateur de la transition vers les motorisations électriques ou propres pour tous ceux, artisans commerçants, taxis qui multiplient les rdv de travail dans une même journée avec du matériel ou des personnes à transporter.

On me dit que le contrôle serait difficile. Je n’y crois pas. Les parisiens respectent les voies de bus dans leur immense majorité et quelques opérations de contrôles ponctuels de la préfecture suffiront à rappeler à l’ordre les conducteurs indélicats.

2. Dans le même ordre d’idée, nous soutenons l’idée d’expérimenter sur la voie de gauche du périphérique une voie réservée pour ces mêmes véhicules propres et ceux qui pratiquent le covoiturage.

Cela fonctionne au pays de la voiture reine, en Californie et en Floride et la voie, bien identifiée, est respectée.

3. Pour ce qui est du diesel, comment peut-on continuer à immatriculer des véhicules diesel  Paris en 2018 et annoncer la fin de la circulation en 2024 quand on connait la durée de vie moyenne d’un véhicule diesel ?

Réfléchissons avec les représentants de l’Etat à régler cette incohérence qui rendra difficile l’atteinte de l’objectif 2024.

4. Il est important si nous adoptons une politique volontariste vis-à-vis des véhicules électriques, de continuer à déployer les bornes de recharge électrique en surface et en sous-sol. Les installations en dehors des bornes autolib paraissent encore bien timides. On peut aussi en prévoir systématiquement dans les immeubles neufs dotés de parking au moins pour les projets publics et les bailleurs sociaux.

5. Il faudra en complément favoriser la création d’une application numérique retenue après concours auprès de start-up pour valoriser les nombreuses bornes existantes (velib, autolib, be lib etc..) et chercher la jonction entre pass navigo/velib et autolib.

6. Pour le vélo, nous souhaitons accentuer le maillage fin en pistes cyclables dans les arrondissements les moins bien pourvus, et la sécurisation des parkings à vélo notamment près des gares et principales stations RER.

7. Enfin, pour les transports en commun tel le métro, soumettons à la concertation avec le stif et la ratp, l’allongement progressif des horaires de fin sur les lignes automatisées, donc à moindre coût en priorisant les nuits du jeudi au samedi.

Ces mesures concrètes, soumises à concertation et débat, peuvent par leurs pragmatismes, favoriser l’atteinte des objectifs  courageux d’un plan Climat ambitieux. Cette concertation sur les mobilités mérite aussi d’être organisée à l’avenir de façon systématique au niveau métropolitain tant les mouvements sont interdépendants. Nous pouvons par cette concertation proposer aux parisiens et aux franciliens de passer du sentiment du devoir sous la contrainte à celui du choix dans l’action. Paris, leader, pionnière, engagée, responsable, doit – pour réussir – mêler à la fois l’espoir des ambitions et la précision des propositions.

Mots-clefs :, , , , , , ,

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante