Communiqué de presse – Les élus macronistes du Conseil de Paris demandent la suppression de certains plastiques évitables dès 2019 à Paris

Communiqué de presse – Les élus macronistes du Conseil de Paris demandent la suppression de certains plastiques évitables dès 2019 à Paris

Image de prévisualisation YouTube

 

Les élus du groupe démocrates et progressistes ont déposé un voeu pour que dès 2019, certains plastiques évitables soient supprimées :

les pailles, les gobelets, les assiettes, les couverts, les touillettes et les batons de coton-tiges en plastique pourraient, par exemple, être supprimés à Paris dès 2019 si nous le décidions.

Comme vient de le décider le gouvernement du Maharasta (région de Bombay ou résident 22millions de personnes) ou le gouvernement britannique, ces objets en plastique et qui peuvent facilement être remplacés par des objets en matière recyclable ou biodégradable, pourraient être facilement supprimés à Paris dans le cadre du plan plus large du gouvernement de lutte contre tous les plastiques non recyclables.

 

A cet effet, à l’initiative de  Thomas LAURET, le groupe Démocrtaes et Progressites composé de lui-même, Julien BARGETON, Fadila MEHAL, Anne-Christine LANG, et Didier GUILLOT ont proposé que :

- soit réunie à Paris une commission composée d’élus et d’experts chargés de proposer un calendrier de suppression de tous les plastiques évitables à Paris et de préconiser des solutions de remplacement

- qu’un projet de délibération soit soumis au Conseil de Paris avant la fin de l’année 2018 détaillant les mesures à prendre et leur calendrier

- que les premières mesures d’interdiction les plus évidentes soient prises dès janvier 2019. Les sacs en plastique à usage commercial ont été supprimés depuis le 1er juillet 2016 mais le niveau de recyclage du plastique en France reste faible (22% seulement de plastique recyclé, la France est à la 24e place européenne).

Une récente étude publiée dans la revue Scientific Reports le 22mars 2018 intitulée « Evidence that the great Pacific Garbage Patch is rapidly accumulating plastic » montre que ces objets qui sont emportés par nos rivières vers la mer constituent 80 000 tonnes de déchets et des millards de morceaux de plastiques qui flottent dans nos océans et nos mers. Ils ‘agglutinent dans plusieurs zones marines sous l’effet des tourbillons et courants et représentent des surfaces de plusieurs fois la France. Les particules de plastiques sont ingérées par les poissons et intègrent la chaine alimentaire. Ce fléau et le danger qu’il représente pour nos éocéans, la faune, la flore et notre propre santé alimentaire doit être combattu sans plus attendre.

Le voeu a été rejeté de justesse à 2 voix par les écologistes, les socialistes et les communistes après plusieurs décomptes des voix. Un voeu de l’exécutif moins volontariste (il ne prend pas d’engagement pour 2019) a été adopté.

Mots-clefs :, ,

Auteur :Thomas LAURET

Originaire du Sud de la France (Montpellier et Nîmes), Thomas LAURET, 46ans, devient Directeur d'hôpital en 1997 après ses études à Sciences Po.Inspiré par M Rocard dès son adolescence, il s'engage pour le PS en 2002 dans le 16e ou il habite en soutenant un projet qui allie efficacité économique, lutte contre la pauvreté et protection de l'environnement. Il est élu conseiller d'arrondissement en 2008 puis Conseiller de Paris en 2014. A ce titre, il préside l'association parisienne de dépistage des cancers (ADECA75). Depuis juillet 2016, il est adhérent d'En Marche et, convaincu de la nécessité de dépasser les vieux clivages pour faire réussir la France. Il a créé avec Julien Bargeton, en octobre 2017, le groupe Démocrates et Progressistes du Conseil de Paris dont il est Porte Parole

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante