Projet16

 8 PRIORITÉS POUR LE 16e

« Je propose un 16e en mouvement, attractif,  innovant, ouvert sur Paris et sur le monde, un 16e qui combat  l’immobilisme et l’isolement. »

 

 

Conseiller de votre arrondissement aux côtés de Jean-Yves Mano depuis mars 2008, et directeur d’hôpital,  j’ai été investi pour mener la liste progressiste, humaniste et écologiste aux prochaines élections Municipales, une liste de rassemblement des forces du centre et de gauche .

Le 23 mars 2014, vous élirez vos nouveaux représentants au Conseil d’arrondissement et au Conseil de Paris : je sollicite vos suffrages pour que le pluralisme soit représenté au-delà de nos 3 élus actuels sur 39, et de notre seul conseiller de Paris sur les 13 élus du 16e.

Le 16e ne doit plus faire les frais d’un Maire d’arrondissement en conflit quasi-systématique avec les projets de la municipalité.

Je propose un 16e en mouvement, attractif,  innovant, ouvert sur Paris et sur le monde, un 16e qui combat  l’immobilisme et l’isolement.

Grâce au volontarisme de la gauche, le 16e bénéficie en cette fin de mandature de très beaux équipements sportifs et culturels : la renaissance de la piscine Molitor dans le respect de son passé moderniste, l’ouverture des pelouses d’Auteuil et de son parc paysager aux Parisiens, le si décrié et très beau stade Jean Bouin de l’architecte Rudy Ricciotti dont l’enveloppe extérieure fait écho au musée des civilisations de Marseille, l’extraordinaire Fondation Louis Vuitton pour la Création dessinée par Frank Gehry en bordure du jardin d’acclimatation, la rénovation du monumental Palais Galliera, musée de la Mode.

Les réalisations qui précèdent montrent que nous portons l’esprit d’entreprendre et l’envie d’innover  pour le rayonnement du 16e. Nous voulons renouer avec les valeurs qui ont permis par le passé à notre arrondissement d’apporter une contribution majeure au dynamisme et au prestige de Paris.

Parce que j’aime le 16e, je veux aussi tout simplement un Maire à temps plein au service des habitants de son arrondissement. 

Le 23 mars, je compte sur votre soutien, vous pouvez compter sur mon engagement.

Thomas Lauret

 

 

 

 

VOICI NOS 8 PRIORITÉS POUR UN 16e QUI INNOVE AVEC PARIS

1. SÉCURITÉ : PAS D’ANGÉLISME, PRÉVENTION ET RÉACTIVITÉ

 

La droite a supprimé de 2009 à 2012, 1500 policiers à Paris (selon la Préfecture de Police) avec des conséquences prévisibles. Manuel Valls vient heureusement d’en réaffecter 332. Maintenant la droite veut créer une police municipale ! Pour nous, elle serait aussi coûteuse qu’inefficace car en doublon avec celle gérée par la préfecture.

Pour la sécurité de chacun, nous constituerons une équipe de correspondants de nuit en place en fin d’après-midi et en soirée. Complémentaire des équipes de ronde de la police, ces correspondants ont fait leurs preuves dans d’autres arrondissements. Ils préviennent la violence par une présence de terrain.

                       

Pour les femmes victimes de violences, nous voulons un espace d’accueil adapté qui manque cruellement à l’ouest parisien.

 

2. PROPRETÉ : UN NETTOYAGE DES TROTTOIRS PLUS FRÉQUENT

 

Si l’enlèvement des ordures est satisfaisant, certains trottoirs de notre 16ème ne sont pas nettoyés assez fréquemment.

 Nous regrettons que le Maire d’arrondissement agite ce thème à chaque élection pour ensuite refuser d’assumer ses responsabilités dans la gestion de la propreté : refus du copilotage de la propreté, refus de fixer les priorités quartier par quartier, refus de signer le contrat local de propreté  avec la Mairie centrale.

 Il faut sanctionner les incivismes (dépôts sauvages), renforcer les contrôles, et verbaliser les contrevenants. Il faut aussi faire connaître l’application smartphone « dans ma rue » et le 3975 qui permettent à chacun de signaler les problèmes.

Mais il faut surtout accroître l’efficacité de la collecte des déchets en rapprochant le dépôt des camions à Issy-les-Moulineaux au lieu d’Ivry-sur-Seine. Ceci permettra un gain de temps précieux remis à disposition du nettoyage des trottoirs.

 

3. ÉCONOMIE : PARIS DAUPHINE,  UN CAMPUS A DÉVELOPPER

 

Notre arrondissement ne pourra pas se passer encore longtemps des structures d’innovation qui favorisent la création d’entreprise, d’autant que nous bénéficions avec Paris Dauphine, des compétences majeures en gestion pour aider les jeunes start-up à réussi.

Notre arrondissement ne peut ignorer la nouvelle économie numérique : je développerai l’innovation, en favorisant l’accès à de nouveaux locaux pour l’incubateur de l’université  Paris Dauphine. Je souhaite favoriser l’émergence d’un campus Paris-Dauphine qui permettrait l’épanouissement des esprits créatifs, l’innovation, la recherche et le logement étudiant dans le cadre d’une réflexion globale sur l’aménagement du quartier Dauphine et de la place du Maréchal de Lattre de Tassigny.

 

 

 

 

 

 

 

 

4. LOGEMENT : MAINTIEN DES CLASSES MOYENNES ET ATTRACTIVITÉ POUR LES JEUNES ACTIFS

 Notre  arrondissement pâtit aussi d’une image vieillissante. Nous devons le rendre accueillant pour les classes moyennes et attractives pour les jeunes actifs qui hésitent à s’y installer.

Nos trois priorités sont :
•La construction de nouveaux logements mixtes (privés/publics) de qualité.
•La transformation de bureaux vides en logements.
•La remise sur le marché de logements vacants, après remise en état par une agence « Multiloc » avec une garantie de loyer apportée au propriétaire.

Le logement social, ce n’est pas l’ouverture incontrôlée de notre arrondissement. C’est la possibilité pour des policiers, des employés, des infirmières ou des auxiliaires de puériculture, qui travaillent dans nos quartiers, au service des habitants, d’y vivre aussi. Il y a seulement 3,7% de logements sociaux dans le 16e. Il y a aussi 4364 résidents du 16e en attente d’une attribution au 1er janvier 2013.

 

Dans ce contexte, il n’est pas acceptable que des projets comme celui de la gare d’Auteuil (354 logements dont la moitié privés, et la moitié sociaux avec 3 niveaux de loyers, une crèche de 60 berceaux, une bibliothèque, un parking) soient bloqués depuis 7 ans par le recours d’une association subventionnée par la réserve parlementaire du Député-Maire. La hauteur est un prétexte. De nombreux immeubles du Bd Exelmans font 10 étages et nous nous situons devant une place très large.

 

5. TRANSPORT : MOBILITÉS DOUCES ET ÉLECTRIQUES, UN CHOIX POLITIQUE MAJEUR POUR LA SANTÉ PUBLIQUE

 

Nous lutterons contre la pollution de l’air aux particules fines qui réduit l’espérance de vie des parisiens, grâce au développement des mobilités électriques : davantage d’Autolib, gratuité de la recharge la nuit pour les particuliers, Vélib électrique, expérimentation des scooters électriques et de nouvelles pistes cyclables.

Nous lutterons contre la pollution sonore :
•En généralisant le revêtement acoustique sur les grands axes (voies sur berges, avenue de Versailles, avenue Victor Hugo par exemple).

Nous prolongerons le tramway jusqu’à Auteuil : Pour faciliter la vie de tous ceux qui habitent le sud de l’arrondissement, et parce que le 16e fait partie intégrante de Paris, nous prolongerons le tramway du pont Garigliano jusqu’à Auteuil, puis à terme, jusqu’à la Porte Maillot. La droite s’y est toujours opposée, souhaitant isoler le 16e du reste de Paris alors que le train de la petite ceinture passait boulevard Exelmans jusqu’en 1943. Profitons de ces travaux pour créer de nouvelles places de parking pour les riverains


 

 

 

 

 

 

 

 

6. CADRE DE VIE : RECONQUÊTE DU BOIS DE BOULOGNE ET VÉGÉTALISATION DE L’ESPACE PUBLIC

Notre qualité de vie est aussi liée à la proximité du Bois de Boulogne. Le maire de Paris s’est engagé à sa reconquête :
•Les pelouses de l’hippodrome d’Auteuil ont été restituées aux parisiens en juin 2013.
•Les voies autour des lacs ont été réservées aux promeneurs et le carrefour des lacs à été partiellement végétalisé.
•Les parisiens peuvent accéder à la promenade du Lac des Patineurs, auparavant réservée au club très fermé du Tir aux Pigeons (9500 € d’adhésion environ et 2 parrainages ).

Nous poursuivrons cet effort :
•En étudiant le moyen collectif de relier les portes aux principaux points d’intérêts du Bois de Boulogne le week-end. (navette sur le modèle de ce que fait la FFT pendant le tournoi de Roland Garros par exemple)
•En confiant aux conseils de quartiers le soin de définir les petits espaces à végétaliser (ex. place de l’église d’Auteuil).
•En étendant le parc de Sainte-Périne sur les parties non encore ouvertes au public.


7. ÉQUIPEMENTS SPORTIFS : LA POURSUITE D’UN RENOUVEAU HISTORIQUE POUR TOUS LES SPORTS

 Nous poursuivrons aussi la modernisation historique des équipements sportifs décidée par B Delanoë. Après les aménagements de l’hippodrome d’Auteuil, la création du nouveau Jean Bouin et la renaissance de la piscine Molitor, de nouveaux gymnases pour les scolaires et les associations seront livrés sur les sites Géo André et Suchet.

Quant à l’extension de Roland Garros, indispensable pour le maintien du tournoi et son rayonnement international profitables au 16e, vous pouvez juger de son excellente qualité architecturale.

 

 

 

   8. PETITE ENFANCE : PLUS DE PLACES EN CRÈCHES

 Pour la petite enfance, 281 ont été créés depuis 2001 (35 entre 1995 et 2001) mais cela reste insuffisant. Nous nous engageons à la création d’au moins 300 places supplémentaires : place Possoz, rue de la Pompe (projets déjà engagés), gare d’Auteuil mais aussi rue Saint Didier et rue Erlanger (avec la reconstruction de l’école au coin du Bd Exlelmans).

Ces 8 priorités préfigurent le projet complet pour le 16e  que nous vous présenterons 

mardi 25 février à 19h au Pavillon de l’Eau.

VENEZ PARTICIPER AU MEETING DU 16E avec ANNE HIDALGO

municipales2008benestroff |
chenieres |
aussillonunissonsnosdiffere... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiesthilaire
| Agir ensemble pour Baye
| La Meuse indépendante